pharmacien-naturopathe@hotmail.fr

Mon éthique

N’étant pas médecin, je ne donne aucun diagnostic.

Par contre, je m’intéresse au patient, dans son entité.

Tout d’abord, je découvre le patient à travers le diagnostic et les prescriptions de son médecin traitant, et évite ainsi en proposant des produits naturels en complément, toute interaction médicamenteuse, tout effet secondaire, toute contre-indication médicamenteuse, car les produits naturels ne sont pas anodins sur la santé et ils doivent être pris à bon escient ! Ainsi, le saule ou la reine des prés contiennent de l’aspirine, ce peut être dangereux ! Mon expérience de plus de 30 ans en tant que pharmacien m’a souvent amenée à dire à des patients « attention danger ! »

L’entité du patient, c’est ensuite son mode de vie, son alimentation, son état de stress, de choc émotionnel, son terrain allergique..et tout ceci doit être scanné avec soin.

En tant que pharmacien et scientifique,  je ne conseille que  des produits naturels qui ont fait leur preuve quant à leur activité thérapeutique. Je me méfie des effets de mode et attends d’avoir des documents scientifiques qui attestent la réelle efficacité des plantes qu’on découvre ou redécouvre.

Je m’attache à proposer des produits de qualité constante, présentant une traçabilité et une sécurité ; c’est pourquoi je ne conseille que des grandes marques issues de laboratoires soumis à des « pratiques de bonne fabrication ». Ainsi, si vous visitez un petit producteur de lavande en Provence, faites-vous plaisir, achetez, parfumez votre linge çà sent délicieusement bon ! Mais si vous escomptez une action thérapeutique, passez sur des marques telles que Phytosun ou Pranarôm, capables de vous fournir la fiche d’analyse de l’huile essentielle, avec nom français, nom latin, provenance géographique, partie de la plante utilisée, concentration des différents composants, chromatographie et validation du pharmacien responsable.

Médecines naturelles et médecines douces ne font pas toujours bon ménage !